Pricing Table Particle

Quickly drive clicks-and-mortar catalysts for change
  • Basic
  • Standard Compliant Channels
  • $50
  • Completely synergize resource taxing relationships via premier market
  • 1 GB of space
  • Support at $25/hour
  • Sign Up
  • Premium
  • Standard Compliant Channels
  • $100
  • Completely synergize resource taxing relationships via premier market
  • 10 GB of space
  • Support at $15/hour
  • Sign Up
  • Platinum
  • Standard Compliant Channels
  • $250
  • Completely synergize resource taxing relationships via premier market
  • 30 GB of space
  • Support at $5/hour
  • Sign Up

Les compétences des communes sont identiques quelle que soit leur taille. Elles ont une vocation générale instituée par la loi du 5 avril 1884 : « le conseil municipal règle, par ses délibérations, les affaires de la commune ».

On peut ainsi distinguer les compétences traditionnelles, en partie liées à la fonction de représentant de l'État dans la commune du maire, dont :

  • les fonctions d'état civil : enregistrement des mariages, naissances et décès... ;
  • les fonctions électorales : organisation des élections, révision des listes électorales... ;
  • l'action sociale : gestion des garderies, centres communaux d'action sociale (CCAS)...;
  • l'enseignement : depuis la loi Ferry de 1881, l'école primaire est communale, elle gère la construction, l'entretien et l'équipement et le fonctionnement des établissements ;
  • l'entretien de la voirie communale ;
  • l'aménagement du territoire : logement social, zones d'activités, assainissement,.. ;
  • l'action économique : la commune peut participer au financement des aides directes aux entreprises ;
  • la culture : la commune joue un rôle important à travers sa bibliothèque de prêts.
  • la protection de l'ordre public grâce aux pouvoirs de police du maire.

 

La commune de Tronget ne pouvant assumer seule certaines de ses compétences, les municipalités successives ont choisi de déléguer ces compétences à des syndicats de communes. Tronget délègue en partie ses compétences en matière d'ordures ménagères au SICTOM Sud-Allier, d'eau et d'assainissement au SIVOM Eau et Assainissement, de voirie au Syndicat de voirie d'Ygrande. Tronget a aussi choisi de s'allier aux communes voisines pour accélérer son développement à travers le syndicat du collège et la Communauté de Communes Bocage Sud.

 

Pour info :

  • Syndicat de voirie d'Ygrande

Le Syndicat intercommunal de création et d'entretien des chemins des communes de la région de Bourbon l'Archambault, est créée en mai 1963. Les statuts sont modifiés à plusieurs reprises en 1969,1973, 1975 et 1977. En janvier 1997, la commune de Tronget, adopte les nouvelles modifications statutaires qui visent à transformer ce syndicat en syndicat a compétence optionnelle.

Le syndicat a pour objet la création et l'entretien de la voirie, de ses annexes, les travaux de terrassements, ainsi que la création et l'entretien des espaces verts.

Le syndicat exerçe en lieu et place de toutes les communes membres les compétences suivantes:

  1. Travaux de voirie rurale et communale.
  2. Assainissement : travaux de génie civil et de réalisation des équipements nécessaires à l'évacuation des eaux usées et pluviales.
  3. Lotissement : voirie et réseaux divers
  4. Aménagement de village : pose de bordures de trottoirs y compris tous travaux de surface pour l'aménagement d'espaces publics
  • SIVOM Rive Gauche d'Allier

Le SIAEP Rive Gauche d'Allier (syndicat intercommunal d'alimentation en eau potable) a vu le jour en 1946, et regroupait 20 communes. Le siège était fixé à Besson. Dès 1947, les délégués décident de réaliser les premiers captages à Contigny, mais c'est seulement en 1949 que les travaux débuteront, la station pompage est mise en service en 1951.

En 1970, le siège est transféré à Souvigny. Le 1er janvier 1995, les communes de Deux Chaises, Saint Sornin, Rocles, Le Montet et Tronget ont adhéré au syndicat suite à la dissolution du SIAEP Centre Allier. Le syndicat est alors composé de vingt-six communes représentées par deux délégués titulaires et deux délégués suppléants.

En 1997, le SIAEP se transforme en SIVOM Rive Gauche d'Allier (syndicat intercommunal à vocation multiple) pour ajouter une compétence d'assainissement. En septembre 1999, le syndicat intègre ses nouveaux locaux à Souvigny, route de Saint Menoux.

  • SICTOM SUD ALLIER

Par arrêté en date du 19 avril 1978, le préfet de l'Allier autorise la constitution du Syndicat Intercommunal de Collecte et de Traitement des Ordures Ménagères Sud Allier (SICTOM Sud Allier). Il regroupe 136 communes dont Tronget.

L'évolution importante de la réglementation relative à la collecte et au traitement des déchets ménagers a nécessité l'adaptation des compétences et des modalités de fonctionnement du SICTOM Sud Allier. Il exerce en lieu et place des communes membres les compétences suivantes:

  1. La collecte des ordures ménagères et assimilés des collectivités territoriales, collectivités publiques, des ménages, des artisans, des agriculteurs, des industriels, des professions libérales et des commerçants.
  2. La collecte sélective par apport volontaire, au porte à porte ou par tout autre moyen technique ainsi que le tri, le conditionnement, la valorisation des matières pouvant bénéficier d'un recyclage matière (papier, carton, plastique, métaux, verre, fermentescibles, bois, pneumatiques, encombrements ménagers).
  3. La construction et l'exploitation de déchetteries.
  4. Le traitement quel que soit le mode adopté, et la valorisation des sous-produits (dont l'énergie) issus du traitement des déchets ménagers et assimilés.
  5. La collecte des déchets inertes des ménages, des entreprises et des agriculteurs avec exploitation des décharges de classe 3.
  • SYNDICAT DU COLLEGE

En 1972, création du S.I.E.S.S. (syndicat intercommunal et d'équipement scolaire et sportif du collège de Tronget). Neuf communes adhérent au syndicat dès sa création: Chatillon, Cressanges, Le Montet, le Theil, Noyant, Rocles, Saint Sornin, Treban, Tronget. Le comité syndical est composé de 18 membres. La gestion financière est assurée par la trésorerie du Montet.

  • De 1972 à 1975 les enseignements sont assurés dans les préfabriqués.
  • 1975 – 1976 : Première tranche de la construction en dur du collège, elle comporte 11 classes, un préau et des locaux administratifs.
  • 1978 : Construction d'un premier logement de fonction.
  • 1979 : Construction d'un atelier complémentaire destiné aux enseignements de technologie.
  • 1982 : Deuxième tranche de la construction en dur qui comporte un restaurant scolaire, deux salles de sciences, trois classes et les équipements correspondants.
  • 1989 : Construction du second logement de fonction.
  • 1992 – 1993 : Construction du gymnase.
  • 2008-2009 : Rénovation du collège avec construction d'un foyer
  • COM COM BOCAGE ENBOURBONNAIS

La communauté de communes recense 25 communes : Franchesse, Saint-Plaisir, Agonges, Bourbon l'Archambault, Ygrande, Saint-Menoux, Louroux-Bourbonnais, Vieure, Saint-Aubin-le-Monial, Autry-Issards, Gipcy, Meillers, Saint-Hilaire, Buxières-les-Mines, Noyant d'Allier, Châtillon, Rocles, Tronget, Deux-Chaises, Le Montet, Saint-Sornin, Cressanges, Treban, Meillard et Châtel-de-Neuvre.

Le président est Monsieur DUMONT Jean-Marc. Le siège se situe sur la commune de Bourbon L'Archambault.

La communauté de commune du Bocage en Bourbonnais exerce de plein droit aux lieux et place des communes membres, pour la conduite d'actions d'intérêt communautaire certaines compétences